Des fantômes sur la plage

Vénus sortant des eaux

D’aucuns voient la plage comme un territoire baigné de lumière, un lieu clair et sans ambiguïté. Des contours nets, des couleurs vives et des sensations toujours identiques, reconnaissables. La plage de carte postale. Et ben pas ici.
Ici, quand les silhouettes ne sont pas effacées, elles font partie du paysage. La mer rejoint le sable, lui-même relié indistinctement au ciel. Ici, vous êtes plus sur le Hollandais volant qu’à Saint-Trop’, à ceci près qu’aucun crâne putréfié ne viendra vous menacer. Ces fantômes sont plutôt bienveillants, ils viennent seulement évoquer notre vie de tous les jours, nos étés d’habitude. Pour nous interroger, dévoyer cet endroit que nous croyions si bien connaître. Que savons-nous de ce qui nous entoure ? La face cachée de Meschers, comme un jeu de l’envers.
Euh sinon, ce n’est peut-être simplement qu’une série de photos noir et blanc volontairement surexposées, en pose longue. Des gens, du sable, de l’eau et de la lumière, en somme. Ou encore autre chose, qui sait ?

< Diaporama, ici >

Le maître nageur au pic à glace

Publicités

10 Commentaires

  1. :o) >>>  » Que savons-nous de ce qui nous entoure ?  »

    Ce que nous voyons, nous l’interprétons, ce que nous en pensons, nous choisissons de le croire, et ce que nous savons de ce qui nous entoure ne satisfait donc que nous-même …
    Ce qui nous entoure vit sa vie et se moque bien de ce que nous savons ou croyons savoir !..

    Nous faisons nous-même partie de ce qui nous entoure et toute relation impliquant envie de savoir et vouloir, vouloir savoir, tient au simple fait d’avoir conscience de soi et ce qui nous entoure :
    Se sentir entouré ne veut pas forcément dire se sentir con cerné !.. Hihihi
    Étonnant, non ?…

    Je reviendrais comme hanter les ToFs !
    BisouBonneJournée !
    Papou.net
    Hihihihi

    J'aime

  2. ASTRID dit :

    Cette série de photographies est une recherche esthétique et sensorielle Je suis subjuguée: être à la fois dans et hors du paysage, à la fois en retrait, en observation, et en même temps le besoin incessant d’être au plus près… silhouettes perdues un peu moroses, un peu déglingués dans la lumière cotonneuse ,le flou et le noir et blanc représentent le mystère et la poésie…
    La plage de Meschers sur Gironde près de Royan,située sur la côte atlantique est un site touristique exceptionnel ,lieu chargé d’histoire et de fantomes…….Ou encore autre chose, qui sait.
    Merci pour ce joli diaporama

    J'aime

  3. laurence dit :

    Bonjour Olivier,
    Ravi que tu es fais des photos à Meschers, c’est mon petit coin de paradis, mais hors saison.
    Les Falaises et les criques de sable, me donne l’impression de changer de département, les plages sont de taille humaine.
    Je fais souvent des photos sur la plage des Vergnes, je joue avec les ombres.
    j’ai une collection de coucher de soleil…..
    J’avoue que tes photos noir et blanc rendent mieux les jeux de lumière entre la mer et le sable.
    Les fantômes, il y en a beaucoup, les pirates se cachaient dans les grottes de Mattata,ils allumaient des feux prés des rochers ce qui provoquaient le naufrage des navires, ils n’avaient plus qu’à les piller sans se donner trop de peine.
    A leur tours ,ils furent tous massacrés, sous ordre du Roi (je ne veux pas faire d’erreur , je ne le citerais pas…) et leur corps jetés à la mer, on retrouve encore des ossements………alors, si nous voyons surgir un corsaire, ou un marin un peu flou, il n’y aura rien d’extraordinaire !!!
    Merci pour tes photos d’une journée à la plage, petite chronique des vacanciers à la mer.
    Bonne continuation
    Laurence

    J'aime

  4. lepasduchatnoir dit :

    Alors je n’étais pas si loin que ça en parlant du Hollandais volant ! On voit que cet endroit est hanté au premier coup d’oeil…

    J'aime

  5. laurence dit :

    Bonsoir Olivier,
    je refais un petit tour sur ton blog.
    j’aime bien les photos 9 et 16.
    l’espace, fausse les proportions, l’homme devient plus grand que l’avion.
    Sacré pirouette, et sacré photographe , l’oeil rivé sur les gens et sur la vie.
    Je me lasse pas des photos de plage.
    A quand les prochaines……peut être du fantôme des crottes.
    Laurence

    J'aime

  6. laurence dit :

    Et allez encore une faute, mille pardon, c’est grotte……je confond le c et le g et bien d’autres lettre encore, j’ai beau relire………alors si tu peux corriger……
    j’ai honte, mais j’en rigole quand même…..cela donne toujours des trucs pas possible.
    Amitié
    Laurence

    J'aime

  7. :o) DIANTRE !.. Dix-huit belles ToFs !!! De vrais TABLEAUX, en pluche !..

    1. La première image est un vrai symbole :
    La jeune fille gracieuse et bien faite sortant de l’eau est l’éternelle NAÏADE antique, belle nymphe personnifiant l’élément naturel …

    Ses contours flous laissent deviner plutôt que de montrer, portant ainsi à rêver, voire à désirer cette beauté en mouvement, donc fugace, à saisir :

    C’est ce que tu as bien fait, en te laissant prendre par la lumière pour appuyer sur le déclencheur à l’insu de ton plein gré !.. Bravo !

    …………………………………………………………………………………………………

    2. Un homme bedonnant, la casquette vissée au sommet d’une tête sur un cou de dindon, s’avance d’un pas que l’on suppose lourd …

    l’HOMO SÉDENTARICUS prend consciencieusement son bol d’oxygène annuel, sempiternel vacancier passant et repassant, éternel revenant, déjà de son vivant …

    Les vagues balaient des ombres sur une grève ensoleillée…

    ………………………………………………………………………………………………….

    3. La mer est d’huile, étale et calme, chaleur sans vent, soleil brillant…

    L’on perçoit cependant l’hésitation de qui n’est pas dans son élément et entre tout doucement dans l’immense océan…
    Même son ombre a peine à le suivre, toute tremblotante et bien rétrécie!.. Hihihihi

    ………………………………………………………………………………………………….

    4. Jeunesse en mouvement, vive, gaie, insouciante et pressée !

    Le sol aussi est flou, milliards de grains de sable aussi en mouvement…

    L’objectif a saisi l’espace d’un instant cette échelle du temps, du plus court au plus grand !

    ………………………………………………………………………………………………….

    5. Merveilleuse image de fillette à la mer !..

    L’absence de l’ombre la rend irréelle..
    A t-elle sept ans, huit ans ? Face au grand océan
    Venant du fonds des temps, son âge est un instant !
    Miracle de la vie qui est pure merveille.

    ………………………………………………………………………………………………….

    6. Ah ! les châteaux de sable !!! Hihihihi

    Bâtis passionnément dans l’instant par de tous jeunes enfants affairés, concentrés, enthousiastes, ils sont le rêve d’un moment, d’une journée, bien souvent..
    La photo fige et rend des moments de bonheur, instants d’éternité.

    Les cracks des chevaliers et autres châteaux en Espagne étaient aussi des rêves, sous d’autres cieux, en d’autres temps…

    …………………………………………………………………………………………………

    7. Les plus jeunes batifolent insouciants dans les vagues, tandis qu’une grand-mère, au bord, scrute la scène, prenant même le plaisir d’un petit bain de pied …
    La surveillance de baignade est un temps suspendu accroché à l’espoir que tout ira bien …

    Scène simple et classique extraordinairement bien rendue par la qualité de ce cliché qui est bien plus qu’un cliché :
    Les « ombres chinoises » comme suspendues en l’air et dans le temps sont baignées d’une intense lumière le rendant féérique, effet souligné par les reflets sur le sable mouillé, encore accentué par l’ombre en pointillés, au premier plan.
    L’effet de perspective et le non centrage des masses sombres sur l’image empêche toute monotonie.
    Cette photo est, à mes yeux, un petit chef d’oeuvre…

    …………………………………………………………………………………………………

    8. La concentration de ce petit enfant jouant avec le sable dans sa flaque d’eau exprime un moment de bonheur intense pendant lequel plus rien n’existe autour de lui !..
    La foule des adultes peut aller et venir sans cesse près de lui, il est seul au monde dans sa bulle de bonheur…

    Là encore, décentrage, perspective, flou du mouvement, reflets et lumière intenses font de cette image une composition réussie !
    Tout y est essentiel, rien n’y est accessoire.

    ………………………………………………………………………………………………..

    9. Photo d’un avion saisie au vol ! Hihihi !

    En fait, un de ces jouets en forme d’avion s’apparentant aux cerfs-volants, plutôt …

    Cette photo exprime bien le rêve que l’Homme a toujours eu de vaincre et dominer les éléments …
    La masse houleuse du grand océan est là pour le ramener à la modestie !

    ………………………………………………………………………………………………….

    10. Magnifique photo faite de contrastes saisissants, d’une grande profondeur et d’une qualité remarquable sur un plan artistique !

    Le couple de jeunes maîtres-nageurs est présent, immobile, au milieu d’une foule éphémère …
    A la fin de l’été, la plage sera vide et cette photo sera l’évocation d’une humanité fantomatique, aussi consistante que l’écume à la crête des vagues..

    …………………………………………………………………………………………………

    11. Là encore, le non centrage du motif principal participe à la fois à l’esthétique et au sens du message que l’on peut tirer de cette photo.

    Au-delà du sujet immobile au premier plan, à côté du drapeau, place est faite au principal sujet qui est la mer, au fond.

    L’aspect hiératique, statique, du maître-nageur peut donner une impression de sécurité.
    Cependant, son ombre tremblotante, ainsi que celle du piquet portant une inscription rassurante, à côté, vient tempérer cette impression :
    Ces ombres vacillant dans le reflet de l’eau, sur le sable, en rappellent d’autres, celles de tous les disparus en mer qui connurent aussi un sentiment de sécurité avant de disparaître dans le grand élément indomptable…
    Le grand contraste entre lumière et ombre de cette photographie en évoque bien un autre, celui qui existe toujours entre les sentiments que l’on peut avoir et la réalité des choses.

    ………………………………………………………………………………………………….

    12. Sensation d’étrangeté causée par l’absence de relief due au manque de lumière par surexposition de la masse sombre pointue :
    Creux ou relief ? faille ou monticule ?
    La découpe nette et incisive des contours de la masse ne peut être un creux dans du sable : il s’agit donc d’un monticule !..
    Architecture incertaine, évoquant plutôt un caprice de la nature comme les pains de sucre des bogomiles en Cappadoce, par exemple …

    ………………………………………………………………………………………………….

    13. Cette photo est splendide !..

    L’intensité de la lumière donne de l’épaisseur à l’océan et sa brillance lui donne l’aspect du métal fondu …
    L’imposante masse liquide remplissant l’image s’amenuise peu à peu sur le sable de la grève, les baigneurs s’enfonçant dans le flot donnent bien la mesure de l’Homme face aux éléments …
    La ligne de côte visible à l’horizon est probablement celle du Verdon, face à Meschers :
    Nous quittons l’estuaire girondin pour le grand océan..

    …………………………………………………………………………………………………..

    14. Le sauveteur déplaçant son fanion marche dans cette image vers la gauche, ce qui pourrait symboliser un retour au passé :
    Il me fait donc penser à ces chevaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, anciens protecteurs des pèlerins d’antan, qui circulaient jadis avec une grande lance ornée d’un gonfanon …
    QUID du cheval ou de l’hippocampe ?.. Hihihi
    Belle photo ou tout est flou comme en rêve !

    ………………………………………………………………………………………………….

    15. Simple et belle image de baigneurs à la plage, un peu intemporelle tant sont classiques le sujet ( scène de genre ), le traitement en Noir et Blanc et … Le maillot de la dame !!! Hihihihi

    Curieux château de sable où le creusement d’un fossé circulaire produit la matière nécessaire à l’édification de la butte, au centre :
    Il y a MILLE ANS,on ne procédait pas autrement pour créer des mottes féodales, ancêtres des châteaux de pierre …
    Il n’y a vraiment pas trente-six manières de réaliser les choses SIMPLES !..

    J’aime la sensation de profondeur procurée par une surexposition dégageant l’essentiel en ôtant le supperflu.
    La me se laissant ainsi deviner n’en paraît que plus grande, sans horizon visible.
    Les personnages eux-mêmes, rendus anonymes, paraissent plaqués au décor immuable tels des ombres fantomatiques…

    ………………………………………………………………………………………………….

    16. Cet exceptionnel cliché saisissant une cabriole en plein vol me rappelle immanquablement les jongleurs, saltimbanques et autres contorsionnistes de la statuaire romane visibles sur beaucoup de modillons de nos églises moyenâgeuses …
    Expression de la vie, truculente, expansive, fantasque, délirante, et à l’image aussi du grand élément du fond de cette image, qui a donné naissance aux êtres qui existent.
    Je trouve cette photo remarquable.

    …………………………………………………………………………………………………

    17. Cette image figée de deux êtres en attente, deux nageurs-sauveteurs surveillant les baigneurs, illustre assez bien pour moi un changement majeur dans notre société :

    Bien sûr, l’Océan a toujours été un danger pour qui s’y aventurait, mais le regard sur lui porté était toujours, jadis, fait d’espoir …
    Espoir de bonne pêche, espoir d’arriver à bon port, espoir de retour …

    Contempler l’océan debout devant lui en attendant uniquement un drame éventuel est un comportement que seul peut induire le fameux et nouveau « principe de précaution »…

    Si d’aventure le drame survient et tourne mal, il sera aisé ensuite de trouver des interlocuteurs, voire des responsables, plus commodes que l’Océan ou soi-même !..

    La relation à la mort devient moins naturelle, le sens de la responsabilité individuelle s’amenuise aussi, en se partageant davantage …
    Il y a toujours deux côtés à une médaille !

    ………………………………………………………………………………………………….

    18. Sur la dernière image, nous avons un grand ciel ! et quel CIEL !!! Hihihi !
    Un ciel comme l’on n’en fait plus, un ciel biblique, saint-sulpicien, certainement peuplé d’angelots joufflus sonnant dans des trompettes, celles du jugement dernier !..
    Les rayons du soleil plongent en mer de plomb, éclairant à merveille un être dit divin s’élevant sur les flots sans plus toucher le fond !
    Jolie image pieuse irréelle à la fin !

    Un GrandMerciBisou pour cette très belle très série d’originales photographies !!!

    Papou.net ( mais çà on le savait déjà ! Hihihihi )

    ………………………………………………………………………………………………….
    ………………………………………………………………………………………………….
    ………………………………………………………………………………………………….

    J'aime

  8. nad55555 dit :

    que dire après les coms de ton papounet
    juste que ça donne envie d’ aller voir cet endroit magnifique
    pas très loin de chez moi en plus
    encore bravo pour ces magnifiques photos

    J'aime

  9. bibiche1202 dit :

    Je ne connais pas trop cette région. Mais après avoir supervisé tout ceci L’envie est là. C’est dire si la photographie à un certain degré est parlante. !!Bravo pour ce sens de l’observation si aiguisé et surtout si bien retransmis .Celà suppose aussi ,j’imagine avoir un sacré sens de la poésie C’est ce que je ressens au travers au travers de l’ambiance que dégagent ces magnifiques image..
    nicole

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s