Et soudain, une demande en mariage

Des accords de musique orientale et quelques clameurs. Il n’en aura pas fallu moins pour détourner mes pas de la bouche de métro qui s’ouvrait dix mètres plus loin. J’avance avec difficulté ; à cette heure-ci, traverser l’avenue de Rivoli, c’est un peu comme jouer à Frogger. Je parviens à m’approcher assez pour voir ce qu’il se passe : un type s’est pointé avec un sound system, a envoyé la purée, et danse sur le parvis. Jusque-là, rien de très inhabituel.

Mais très vite, il interpelle les badauds : « Tu viens d’où ? Maroc ? Attends attends, écoute-moi ça… » Il met un titre et aussitôt, tous les spectateurs d’origine marocaine hurlent de joie et se mettent à danser. Il recommence avec diverses zones géographiques, puis choisit à nouveau lui-même les titres : la machine est lancée, le public est chaud, des danseurs font le tour du cercle pour engrener les spectateurs, la fête démarre. Gala, La Macarena, Les Sardines, tout y passe, tout le monde est content. Une centaine d’inconnus a décidé que ce soir, les pâtes carbo pouvaient bien attendre, et qu’ils allaient passer un moment ensemble.

Franchement, c’était sympa d’assister à ce tour de magie. Et j’allais reprendre mon chemin vers ces wagons de train où un bonjour est vécu comme une insulte quand… une nouvelle clameur. Un gars à genou se relève, une meuf devant lui a les mains sur la bouche et les yeux écarquillés. Quelqu’un crie : « Il l’a demandée en mariage ! » Il l’a demandée en mariage. Et tout le monde était en joie.

Le DJ, qui avait stoppé la musique au moment où il avait compris ce qu’il se passait, a relancé une petite sélection de titres taillés pour les deux héros de la soirée, qui y sont allés de leur petit duo sous les hourras. You can leave you hat on, ça part ! Les danseurs ont repris leur danse, et je suis reparti vers mes pâtes carbo un petit peu plus heureux que j’étais arrivé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s